Invisibles à l’œil nu, les UVA, UVB et UVC sont des rayonnements ultraviolets classés selon leur intensité et leur pénétration dans la peau. Provenant du soleil, les rayons UV permettent à la peau de bronzer et de prendre des couleurs. Mais cela n’est pas sans conséquence. Découvrez les différences entres les UVA, UVB et UVC et leur rôle dans l’apparition du cancer de la peau.

Les différences entre les UVA, UVB et UVC

Les UVA, UVB et UVC sont classés selon trois plages de longueurs d’onde. Plus la longueur d’onde est courte, plus elle est nocive pour la peau.

Les UVA possèdent une longueur d’onde longue. Cela signifie que leurs ondes pénètrent les couches profondes de la peau, causant plusieurs méfaits. Le premier méfait des UVA est l’accélération du vieillissement cutané. Plus la peau est exposée aux rayons ultraviolets A, plus le vieillissement cellulaire sera accéléré. Cela aura pour conséquence de faire apparaître des rides prématurées, de dessécher la peau et de la rendre moins élastique. Responsables de la production de radicaux libres dans les cellules, les UVA favorisent le développement des cancers de la peau. Les cellules abîmées par les UVA étant moins combatives en raison de leur vieillissement accéléré et de leur dégénérescence, elles sont plus vulnérables.

Les UVB ont quant à eux une longueur d’onde moyenne et ne pénètrent que les couches superficielles de la peau. Mais attention, ces rayons ultraviolets sont plus nocifs que les UVA. À dose trop élevée, les UVB provoquent des coups de soleil qui peuvent sembler anodins mais qui sont en réalité l’une des causes principales des cancers de la peau. En effet, les coups de soleil répétés provoquent des lésions de l’ADN qui entraînent, à court ou long terme et selon le degré d’exposition, le développement de cancers de la peau.

Les UVC possèdent une longueur d’onde courte, ce sont les rayons UV les plus nocifs, hautement cancérigènes. Cependant, grâce à la couche d’ozone présente dans l’atmosphère terrestre, les UVC sont naturellement filtrés. Ainsi, grâce à la couche d’ozone, les UVC ne réussissent pas à atteindre la surface de la terre. Une exposition aux UVC entraînerait immédiatement une brûlure sur la peau et à court terme un mélanome.

Le rôle des rayons UV dans l’apparition du cancer de la peau

Les mélanomes sont des tumeurs malignes qui se forment dans les mélanocytes. Les mélanocytes sont les cellules de la peau qui produisent la mélanine, le pigment responsable de la coloration de la peau. En exposant la peau aux UVA ou UVB, celle-ci réagit en stimulant la mélanine qui permet d’obtenir une peau bronzée. Plus les mélanocytes sont sollicités, plus le risque de mélanome, ou de cancer de la peau, est élevé.

Les UVA, UVB et UVC sont donc responsables, chacun à leur manière, de cancers de la peau. Une surexposition au soleil est la cause du développement d’un cancer de la peau. Il est donc important d’appliquer une protection solaire qui formera une barrière protectrice sur la peau pour la protéger de ces rayons néfastes. La gamme Ambre Solaire de Garnier a été conçue pour protéger toutes les peaux des méfaits du soleil, des plus claires au plus bronzées.

Credit Photo: iStockphoto.com/Grafner